Le reporting des commerciaux doit évoluer

Dès lors que l’on parle reporting, la difficulté sera de placer le curseur au bon endroit entre : beaucoup d’informations et des commerciaux qui rechignent à renseigner. Et trop peu, ne permettant pas une animation correcte des équipes.

Rédigé par Forgacom.


 

Une partie destinée au marketing qui a besoin de mieux comprendre les évolutions des attentes clients, connaitre la concurrence, etc. L’autre volet à destination des managers commerciaux ou de la direction pour guider plus efficacement les efforts.

 

Mini test / Quiz de votre reporting : interrogation

  • Quelles sont les données dont vous avez besoin tous les jours?
  • Les informations dont vous devez disposer chaque semaine
  • Celles qu’il vous faut avoir une fois par mois?
  • Ces différents éléments arrivent-ils en temps et en heure?

 

Etape N°1, votre reporting répond-t-il à ces exigences? Bien sur vous savez ce que vos commerciaux ont vendu, mais :

  • Pouvez vous identifier ce qu’ils n’ont pas vendu?
  • Connaitre la véritable raison de la perte de l’affaire ( 9 fois sur 10 trop cher, dit-on,  mais « en vrai »?)
  • Combien faut-il d’entretien pour réaliser une affaire?
  • L’origine des différences entre ceux qui ont les meilleurs ratios et les autres?
  • Combien de fois le client a-t-il été relancé?

 

Etape N°2, il répond aussi à ces questions, bravo!

L’objet n’est pas de lister ici de manière exhaustive l’ensemble de ce qu’un bon reporting doit comprendre mais de vous y sensibiliser.

Le bon reporting est celui qui est adapté à votre entreprise et à la manière dont vous souhaitez qu’elle soit managée. C’est tout l’intérêt d’un travail sur le sujet.

 

Reporting réussi

Voici les étapes d’un reporting réussi.

 

Téléchargez le guide de la performance commerciale !

Dans ce guide : 10 clefs pour (re)donner du boost à vos performances commerciales !

Télécharger !