Management : 5 méthodes pour prendre de bonnes décisions en entreprise !

Bon nombre de managers ont prit l’habitude de laisser le système décider à leur place. Pourtant, la prise de décision fait partie intégrante de leur rôle !

Rédigé par Forgacom.

 

Certains chefs d’entreprise ont parfois du mal à prendre des décisions. Il ne s’agit pas de difficultés techniques ou lié à l’entreprise mais le plus souvent au fait qu’ils sont « le nez dans le guidon » parfois aussi à cause d’un manque de confiance.

5 conseils pour s’améliorer :

 

1. Pour de bonnes décisions, chassez le doute.

 

Dès que vous voulez agir, il faut fermer les portes du doute disait Nietzsche.

 

En tant que dirigeant, vous prenez, sans vous en rendre compte entre 5 et 6000 décisions par jour ! Bien sur, pour la plupart, elles sont automatiques, instinctives. Ce sont les plus élaborées qui posent difficulté. Pourtant,  avez déjà décidé par le passé et cela n’a pas toujours donné des résultats négatifs. Aujourd’hui, vous êtes freiné par l’anxiété et/ou la peur de ce qui peut en découler.

Prenez le temps de réfléchir. La finalité aura t-elle un impact dramatique sur la pérennité de votre entreprise ? Remémorez-vous vos succès et leurs bienfaits: vous retrouverez peu à peu votre combativité.

 

2. L’impact de l’indécision. 

 

L’indécision comprend 2 dangers :

  1. La tergiversation : si vous ne décidez pas, le dossier en question va trainer et prendre plus de temps. Vos collaborateurs vont se démotiver et vous aurez moins de soutien.
  2. Les choix : lorsque vous devez trancher la prise de décision n’est pas facile. Utilisez des outils comme le SWOT (forces, faiblesses, menaces, opportunités) pour vous assister. Pesez le pour et le contre : qu’est-ce qui vous retient ? Enfin, triez les décisions :

 

Prise de décision

Apprenez à trier les prises de décisions.

 

3. Rompre avec les idées reçues.

 

Il est important d’arrêter le mythe du « il n’y a qu’une seule bonne réponse ». Cette idée reçue vous bloquera tant que vous ne l’aurez pas supprimé de vos pensées. De ce fait, prenez des avis extérieurs pour vous aider. Ils soulèveront peut-être des problématiques auxquelles vous n’auriez pas pensé et réduiront la marge d’erreur. Fixez vous également une date butoir pour ne pas reporter indéfiniment.

 

4. Pour bien manager, il faut aussi savoir dire non !

 

Dire non est aussi une décision. Cependant, il faut que cette action soit justifiée. Elle permet de prendre du recul, de limiter les risques tout en arrêtant de repousser à plus tard. Un oui sous-entend que l’on a pensé à la question.

 

5. Osez sortir des sentiers battus !

 

On vante dans les startups le « Think out of the box ». Pratiquez de même pour votre entreprise en osant sortir de votre cadre professionnel. Ce dirigeant de PME d’un autre secteur que le votre a sans doute des idées qui sont transférables dans votre domaine. D’où l’intérêt de s’autoriser, voire de s’imposer de prendre le temps d’aller à l’extérieur de l’entreprise. Vous pourrez ainsi sortir de votre cadre et donc, de votre zone de confort.

Echanger avec un consultant relève de la même démarche, il rencontre à longueur d’année des dirigeants de tous secteurs d’activité aux problématiques diverses et variées. L’échange et la confrontation d’idées ne peut que doper votre créativité !